Veuillez mettre à jour votre navigateur.

Il semble que vous utilisez une ancienne version du navigateur Microsoft Edge. Pour bénéficier d'une meilleure expérience sur le site internet de Busch, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Le gaz protecteur empêche le contournement électrique

Le vide permet de gagner de l'espace et de protéger le climat

Une haute tension peut entraîner un court-circuit dans l'air, même sans contact direct. Des listeaux de commutation isolés au gaz empêchent cet effet indésirable. En utilisant des pompes à vide qui sont très souvent fabriquées par BUSCHils sont vidés avant d'être remplis de gaz isolant.

L'air est conducteur d'électricité, toutefois de manière assez médiocre. À 230 volts, cela ne donne qu'une petite étincelle inoffensive - au niveau d'un interrupteur, par exemple. Avec des lignes à moyenne et haute tension de plusieurs milliers de volts, le contournement électrique est en revanche un risque sérieux. Il est donc bon de suivre le conseil de ne jamais s'approcher trop près des lignes électriques près des voies ferrées ou des réseaux à haute tension.

Se tenir à distance de la haute tension

Se tenir à distance des sources de haute tension s'applique également aux objets dans la mesure où les contournements électriques peuvent endommager de nombreux matériaux. Il n'est cependant pas toujours possible d'éviter une proximité physique dans les systèmes électriques à haute tension. Même après avoir été débranchés, des sectionneurs peuvent rester à proximité de câbles haute tension sous tension.

Les postes de commutation en extérieur sont construits avec des distances généreuses, si bien que les systèmes disposent de beaucoup d'espace. Pour les espaces en intérieur, il existe des systèmes de commutation isolés au gaz ne nécessitant qu'un dixième de l'espace. Ils sont conçus comme étant des chambres hermétiquement étanches. L'air à l'intérieur est habituellement remplacé par de l'hexafluorure de soufre (SF6).

Les pompes à vide contrôlent les gaz à effet de serre

Ce gaz assure une isolation fiable jusqu'à une tension de 1 000 kV dans la mesure où il possède une résistance diélectrique plusieurs fois supérieure à celle de l'air. Les champs alternatifs électriques et magnétiques indésirables ne peuvent pas se former, et le phénomène connu sous le nom d'arc électrique est interrompu. Au cours de la construction de systèmes de commutation à isolation gazeuse, l'air est extrait de la chambre à l'aide d'une pompe à vide avant que la chambre ne soit remplie de gaz isolant.

Le SF6 est cependant l'un des gaz à effet de serre les plus nocifs. Des mesures doivent de ce fait être prises pour s'assurer qu'il ne s'échappe pas dans l'atmosphère. C'est pourquoi il est extrait avec précaution avant les travaux d'entretien. BUSCH propose des pompes à vide convenant bien à l'évacuation, aussi bien avant le processus de remplissage qu'avant une maintenance.
La différence entre l'éclair et le contournement électrique

L'éclair est la décharge électrique d'un nuage d'orage à un autre ou d'un nuage à la terre. Cette décharge électrostatique spontanée se produit en une fraction de seconde. Elle peut se traduire par une décharge d'étincelles ou par un arc électrique bref et flamboyant. Plusieurs millions de volts ne sont pas rares et la conduction de courant peut être de plusieurs milliers d'ampères.

Lorsqu'un contournement électrique se produit - par exemple, d'une ligne à haute tension vers un objet proche - un arc électrique plus ou moins continu composé de plasma ionisé se forme. Sa température peut varier entre 5 000 et 50 000 degrés Celsius. En plus du transfert plus long de la conduction de courant à travers l'arc électrique, cette chaleur peut également avoir un impact destructeur. Cette puissance est activement exploitée dans le soudage à l'arc et dans les fours à arc électrique de l'industrie sidérurgique. Un arc électrique entre des fils de cuivre peut déjà se former à partir de 12 volts et peut être maintenu à 30 volts.