Une usine de traitement des eaux usées à bord - Les navires de croisière utilisent des systèmes de vide pour le traitement des eaux usées et des résidus alimentaires

Une usine de traitement des eaux usées à bord - Les navires de croisière utilisent des systèmes de vide pour le traitement des eaux usées et des résidus alimentaires

Plus de 4 milliards de litres d’eaux usées sont produits chaque année sur les navires de croisière. Les systèmes de vide sont un outil essentiel pour la collecte et l’élimination de ces eaux avec une méthode respectueuse de l’environnement.
01_Ship.jpg

Le vide permet d'économiser l'eau de rinçage

Bien qu'un navire de croisière se trouve toujours sur l'eau, l'eau fraîche nécessaire pour se laver et cuisiner est une denrée rare qui nécessite un traitement très économique. Le moins d'eau fraîche possible doit circuler dans les canalisations, en particulier lors des processus de rinçage. Afin de respecter ces exigences, la technologie de vide est utilisée dans les systèmes d'élimination des déchets sur les navires modernes comme ceux utilisés par les croisiéristes ces dernières années. Les ingénieurs en construction navale déclarent que cette technologie permet de conserver jusqu'à 60 % de l'eau fraîche.

Cinq systèmes décentralisés, qui extraient les « eaux noires » usées des toilettes, font partie de l'équipement de série des navires de croisière de nouvelle génération. De plus, deux systèmes de vide sont présents pour les déchets humides des cuisines : une partie de ces déchets est mélangée à de l'eau de rinçage, créée lors de la préparation du repas, tandis qu'une autre partie inclut les résidus alimentaires jetés. Deux pompes à vide dans chaque système créent le vide requis. Le système de canalisation de vide à bord mesure environ 15 km.

Incinération des déchets à bord

Si les déchets étaient transportés par les conduites d'évacuation habituelles à l'aide de la force gravitationnelle, des obstructions régulières seraient inévitables. Les systèmes de vide empêchent ces obstructions et permettent d'utiliser des conduites au diamètre bien plus réduit. Les conduites peuvent également être posées à des angles de flux beaucoup plus plats, afin de gagner de l'espace. Les ingénieurs soulignent que ces systèmes robustes et fiables nécessitent très peu d'entretien.

Les résidus alimentaires sont acheminés vers une zone de collecte centralisée. Une fois là-bas, ils sont vidés, réduits en morceaux puis séchés en plusieurs étapes. Une masse semblable à de la tourbe est alors créée, très facilement consumable. Cette substance, ainsi que les boues d'épuration provenant du traitement des eaux usées et les déchets restants, atterrissent dans le système d'incinération des déchets présent à bord. La chaleur créée est ensuite utilisée pour réaliser les étapes de séchage susmentionnées. La cendre est propre et stérile et ne contient aucune matière organique. Elle peut être débarquée dans n'importe quel port et envoyée vers un site d'enfouissement approprié.

Technologie de pointe de traitement des eaux usées

Les « eaux noires » des toilettes à aspiration, les « eaux grises » des lavabos, douches, cuisines et laveries, ainsi que les eaux résiduelles provenant des déchets humides du navire sont toutes traitées au moyen d'un système de traitement des eaux usées centralisé à bord. Il s'agit d'un système de pointe, même par rapport aux systèmes utilisés sur terre. Des cultures bactériennes sont utilisées pour décomposer les résidus dans un bioréacteur. Après une filtration complète, il reste alors une eau d'une qualité similaire à de l'eau potable : les eaux usées purifiées répondent aux normes internationales les plus strictes en vigueur concernant les eaux usées des navires et sont conformes aux normes allemandes relatives aux eaux souterraines sécurisées. Sur terre, elles peuvent donc être déversées librement dans les rivières et les ruisseaux et n'auront aucun impact négatif une fois qu'elles atteignent la mer.

Busch fournit des systèmes de vide dans le monde entier pour des applications maritimes dans divers domaines, notamment pour les navires de croisière et les plates-formes pétrolières et gazières offshore.


L'industrie des navires de croisière est en plein essor et le nombre de passagers augmente de façon constante depuis quelques années. Près de 22 millions de touristes ont réservé une croisière en 2014 et les prévisions pour les années à venir indiquent que cette tendance à la hausse va se poursuivre. Selon les estimations de l'autorité environnementale américaine EPA, près de 600 000 litres d'eaux usées sont générés par semaine sur un seul navire transportant 3 000 passagers. De plus, chaque passager représente jusqu'à 2,5 kg de résidus alimentaires par jour, y compris pré et post-préparation. Ainsi, les cuisines dans lesquelles au moins trois repas par jour sont préparés pour des milliers de passagers se retrouvent avec plusieurs tonnes de déchets humides. Cette masse correspond plus ou moins au poids d'un éléphant adulte par jour.


Abonnez-vous à notre newsletter « World of Vacuum » !
Abonnez-vous dès aujourd'hui pour recevoir les dernières nouvelles du monde fascinant du vide.

S'ABONNER

* Ich möchte den vierteljährlich erscheinenden „World of Vacuum"-Newsletter von Busch per Email erhalten. Diese Einwilligung kann jederzeit am Ende des E-Mail-Newsletters widerrufen werden.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous directement ( Busch Suisse ):
+41 (0)61 845 90 90 Contactez-nous