Veuillez mettre à jour votre navigateur.

Il semble que vous utilisez une ancienne version du navigateur Microsoft Edge. Pour bénéficier d'une meilleure expérience sur le site internet de Busch, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Contact
Suisse

Les uniformes appartiennent depuis longtemps au passé. Nippon Busch.

Bien plus que préparer du café

Changer le rôle des genres

Sans aucun doute, le Japon est un pays dont la culture est l'une des plus passionnantes et des plus variées au monde. Mais vous êtes-vous déjà demandé quel rôle jouent les femmes dans la société japonaise ? Grâce à notre société de vente locale, nous sommes directement représentés au Japon, où nous contribuons activement à une image émancipée des femmes dans la vie professionnelle.
Jusque dans les années 1980, il était courant au Japon que les femmes travaillent principalement comme secrétaires, avec pour tâche d'assister les employés masculins, comme faire des copies, nettoyer, ou servir du thé et du café aux visiteurs. À cette époque, l'objectif des femmes n'était pas de faire une carrière professionnelle, mais de trouver un mari et de mener une vie de femme au foyer. Cela se reflète également dans le code vestimentaire. En effet, les femmes professionnelles japonaises devaient porter des uniformes en raison d'une pratique ancienne et rendaient en même temps leur subordination évidente.
À ce jour, la société japonaise a connu de nombreux changements positifs en ce qui concerne le statut et les droits des femmes. Néanmoins, il existe encore des entreprises traditionnelles dans lesquelles les femmes sont objectivées par l'obligation de porter des uniformes et où seules les collègues féminines doivent servir le thé et le café aux visiteurs. Pour Busch, cette situation est inacceptable. C'est pourquoi nous l'avons complètement abolie il y a des années. Chez Busch Japon, les hommes et les femmes servent le thé en tenue décontractée. Il ne s'agit pas seulement d'une action symbolique, mais aussi d'un moyen d'attirer davantage de femmes actives et de jeunes vers l'emploi. Cela accroît la diversité au sein des effectifs, ce qui, en fin de compte, stimule la productivité et la créativité grâce à des perspectives et des approches différentes. Le directeur général Eugenio Saita le sait également :
“Je veux des opinions variées. Pas seulement des béni-oui-oui.“
Eugenio Saita, directeur général, Nippon Busch