Des bouteilles thermos pour les bâtiments - Le vide isole les murs et les plafonds

Des bouteilles thermos pour les bâtiments - Le vide isole les murs et les plafonds

Rien n'isole mieux que le vide. L'effet de la bouteille thermos est basé sur le principe suivant : ses parois creuses sont remplies de vide. Ce principe est désormais appliqué à l'isolation des bâtiments. Les panneaux d'isolation sous vide fournissent la meilleure isolation qui soit, avec une épaisseur la plus fine possible.
Vacuum-Insulation-Panel-4.jpg

Il existe trois principaux types de transfert thermique : la convection, la conduction et le rayonnement. Ce dernier peut être observé sur des images thermiques ; pour la convection, un glaçon dans un cocktail est l'exemple classique. Pour les bâtiments, la conduction joue le rôle le plus important. La majeure partie de la chaleur qui sort d'une maison fermée en hiver est perdue par conduction. Dans les pays chauds, elle entre dans les bâtiments climatisés par le même chemin, mais dans la direction opposée.

Empêcher la conduction

La conduction de la chaleur concerne principalement le mouvement des atomes : plus il y a d'énergie (chaleur) dans un solide, plus la vibration de sa structure atomique est forte. Dans ce cas, un solide pourrait être une brique, par exemple. Lorsque l'air à l'extérieur est froid et que le chauffage à l'intérieur est chaud, il y a un gradient thermique dans la brique. La vibration plus forte du côté chaud alimente la vibration plus faible du côté froid – la chaleur « s'échappe ». En l'absence de structure atomique, rien ne peut vibrer. Il n'y a donc rien de mieux que le vide pour empêcher la conduction thermique. Malheureusement, le principe de la bouteille thermos ne peut pas être appliqué si facilement aux éléments de grande taille. Un panneau complètement vide et sous vide serait comprimé par la pression de l'air. Un support intérieur qui doit laisser autant d'espace que possible pour le vide est donc nécessaire.

Noyau de soutien plus le vide

Les panneaux d'isolation sous vide (PIV) ont un noyau de soutien à pores ouverts, qui est habituellement constitué de dioxyde de silicium. Ce matériau est ignifuge, non toxique et recyclable. Le centre est recouvert d'un film en aluminium/plastique, ce qui limite le rayonnement thermique et maintient le vide dans le panneau. Après l'installation du centre de soutien, du châssis et de l'enveloppe extérieure, le panneau est raccordé à la pompe à vide et vidé de son air.

Les PIV isolent quatre à cinq fois mieux que les meilleurs matériaux d'isolation classiques. Inversement, l'épaisseur du matériau requise pour atteindre une certaine valeur d'isolation est jusqu'à quatre ou cinq fois inférieure. C'est pourquoi les PIV sont principalement utilisés dans des lieux avec un espace limité, ou avec des exigences architecturales particulièrement élevées, par exemple dans la rénovation d'immeubles anciens, dans l'isolation de plafonds et d'embrasures, ou dans des immeubles de très haute qualité. Leur fabrication complexe se traduit naturellement par des prix plus élevés par rapport à la laine de verre ou à la mousse plastique. Même durant le transport et le traitement, les PIV imposent des exigences plus élevées que les simples produits en vrac. Toutefois, même si les frais globaux s'avèrent plus élevés, le client est récompensé par de meilleures valeurs d'isolation et une enveloppe isolante incroyablement fine.


Pour des raisons physiques et techniques, il est impossible d'obtenir un vide absolu. Il reste toujours une proportion résiduelle de molécules d'air qui peut être plus grande ou plus petite, en fonction de la technologie de vide utilisée. Même l'étanchéité externe du panneau sous vide ne peut garantir une étanchéité complètement hermétique pour une durée illimitée. Une diffusion minimale des molécules d'air ne peut être évitée. Des dégazeurs sont intégrés dans les panneaux afin de maintenir le vide au niveau désiré pendant une longue période, malgré ces restrictions de base. Ils sont constitués d'un matériau poreux réactif d'une surface importante, qui assure une liaison chimique avec la plupart des molécules d'air. Ils peuvent être constitués de matériaux tels que le baryum, le lithium, le zirconium, le vanadium ou le cobalt. Ils lient la plupart des molécules de gaz dans l'air, principalement l'azote, l'oxygène et le dioxyde de carbone. Ils ne peuvent rien contre les atomes de gaz noble inerte mais leur proportion dans l'air est faible. Des agents déshydratants – habituellement des oxydes de calcium, de baryum et de cobalt – sont également utilisés pour lier la vapeur d'eau contenue dans l'air.


Abonnez-vous à notre newsletter « World of Vacuum » !
Abonnez-vous dès aujourd'hui pour recevoir les dernières nouvelles du monde fascinant du vide.

S'ABONNER

* Ich möchte den vierteljährlich erscheinenden „World of Vacuum"-Newsletter von Busch per Email erhalten. Diese Einwilligung kann jederzeit am Ende des E-Mail-Newsletters widerrufen werden.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous directement ( Busch France ):
+33 (0) 1 69 89 89 89 Contactez-nous