Des robots de traite pour des vaches satisfaites

Des robots de traite pour des vaches satisfaites

Plus de sommeil pour les exploitants et moins de contraintes pour les vaches, tout ça grâce à des robots de traite équipés d’une technologie de vide sur mesure.

La traite d'une vache est un processus particulièrement complexe et fastidieux. Les pis sont d'abord nettoyés, puis la charge bactérienne est réduite lors de la pré-traite. Vient ensuite la phase de traite à proprement parler, avec toutes ses subtilités, puis on termine en désinfectant les trayons. Et tout cela doit être répété pour chaque vache, deux fois par jour, week-ends compris. Pour des questions de rendement, l'opération est généralement réalisée tôt le matin et dans la soirée. Avec les systèmes de traite conventionnels, toutes les vaches (ou du moins de grands groupes) sont traites en même temps. 

Depuis l'apparition des tout premiers robots de traite dans les années 1990, la technologie a été sans cesse améliorée et a connu une popularité toujours grandissante. Les machines ne permettent pas seulement d'éviter aux producteurs laitiers d'avoir à commencer la traite très tôt le matin, elles offrent également aux vaches un emploi du temps moins contraignant. Après tout, les vaches ne peuvent pas être toutes prêtes physiologiquement en même temps chaque jour. 

Une traite auto-déterminée

Les vaches viennent naturellement au robot lorsqu'elles en ressentent le besoin. La machine est conçue de façon à ce que l'animal puisse s'engager de lui-même dans le petit enclos du système. Chaque vache pénètre donc dans la salle de traite de sa propre volonté. Elle est alors détectée automatiquement par un transpondeur et récompensée avec une ration de concentré. Les différentes étapes du processus sont ensuite exécutées par le bras de traite, une perche télescopique équipée des outils adéquats.

Les contours des pis sont détectés à l'aide de faisceaux laser ou d'un système vidéo. Le bras de traite applique les brosses de nettoyage et place le gobelet de pré-traite au niveau des trayons, qui sont alors nettoyés, séchés à l'air chaud et massés. Cette procédure a également l'avantage de stimuler la lactation avant l'application des gobelets trayeurs. Le processus se termine enfin par la désinfection des trayons. 

Une aspiration par vide pulsé

L'application d'un vide dans les gobelets trayeurs permet de déclencher le réflexe de descente du lait. Ce vide est généré par la pompe à vide du robot et, selon la configuration de la machine et des préférences, il est également possible de simuler la succion naturelle d'un veau. Les vaches bénéficient ainsi d'un « service de traite » personnalisé, qui leur assure un rythme de vie plus naturel et leur permet de se déplacer librement entre l'étable et le pré. Moins stressées et plus détendues, elles produisent en retour une quantité de lait accrue.

Mais les robots de traite offrent bien d'autres avantages. Pour commencer, ils permettent de réduire de manière significative l'intervention humaine dans le processus de traite. Le rendement laitier de chaque vache est enregistré automatiquement, et grâce aux technologies informatiques et de communication actuelles, ils permettent également la mise en ligne des données pertinentes, le tout en étant contrôlés à distance via un ordinateur ou un appareil mobile. 

De précieuses données sanitaires

Les données recueillies par les robots fournissent également des informations précieuses sur le comportement et la santé des animaux. Les vaches présentant des problèmes de boiterie sont rapidement identifiées car la douleur engendrée par les lésions aux sabots les contraint à se rendre moins souvent jusqu'à la salle de traite. La quantité, la température et la composition du lait peuvent également être déterminées, tout comme le poids de chaque vache.

Lors de la traite, les robots mesurent en outre la conductivité électrique du lait, qui dépend de sa teneur en sel. Une valeur élevée peut être symptomatique d'une éventuelle inflammation des pis (mammite). Une détection précoce de cette affection est impossible avec des systèmes de traite classiques, la valeur normale variant d'une vache à l'autre. Les robots permettent au contraire de comparer les différentes valeurs relevées pour chaque animal. Un capteur de couleur permet également de détecter la présence de sang dans le lait, favorisant ainsi son élimination.

Les fabricants de robots de traite utilisent la technologie de vide Busch depuis 1991.


Abonnez-vous à notre newsletter « World of Vacuum » !
Abonnez-vous dès aujourd'hui pour recevoir les dernières nouvelles du monde fascinant du vide.

S'ABONNER

* Ich möchte den vierteljährlich erscheinenden „World of Vacuum"-Newsletter von Busch per Email erhalten. Diese Einwilligung kann jederzeit am Ende des E-Mail-Newsletters widerrufen werden.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous directement ( Busch Suisse ):
+41 (0)61 845 90 90 Contactez-nous