Alimentation centralisée: un emballage sous vide permettant de réduire les coûts et de préserver les arômes

Maulburg - L'usine de production de café Mondeléz de Berlin, qui produit 100 000 tonnes de café par an, est l'une des plus grandes usines de torréfaction au monde. L'emballage du café sous vide permet au producteur de fixer une date limite de consommation d'un an et demi sans aucune perte d'arôme. L'alimentation en vide de toutes les lignes d'emballage est centralisée avec un système de vide Busch consommant peu d'énergie.
Le système de vide centralisé garantit une alimentation permanente en vide des lignes d'emballage  de café.
Le système de vide centralisé garantit une alimentation permanente en vide des lignes d'emballage de café.

L'usine de production de café Mondeléz située dans le quartier de Neukölln à Berlin fonctionne depuis 1981. Les marques Jacobs, Onko et Hag sont produites par l'usine, « Jacobs Krönung » également connu sous le nom de « Jacobs Monarch » représentant la majorité de la production.

Le café est emballé sur plusieurs lignes d'emballage, toutes équipées de rotors dans lesquels les sacs contenant le café sont automatiquement remplis et scellés. L'air contenu dans chaque élément d'emballage est extrait sous la cloche sous vide via une petite ouverture faite dans le sac et ensuite, l'emballage est scellé pour garantir sa totale étanchéité à l'air. À l'origine, ces machines d'emballage étaient toutes équipées de deux à quatre pompes à palettes utilisées pour faire le vide dans les emballages.

Le responsable de service, Renald Lange, souhaitait installer une solution lui permettant de réduire ses coûts de production de vide et réduire éventuellement le nombre de pompes à palettes qui s'élevait à 28 pompes. Après avoir pris conseil auprès de nos ingénieurs projets, une alimentation en vide centralisée a été installée et raccordée aux onze lignes d'emballage. Dix de ces onze lignes fonctionnent en permanence, l'un d'entre elles étant en mode standby.

Le système de vide centralisé, spécialement conçu pour Mondeléz, fonctionne depuis l'été 2010 et ceci six jours par semaine, 24h/24, avec trois équipes. Le système est composé de dix pompes à vide, plus deux autres pompes installées dans une station de pompage de secours. Le contrôle de l'alimentation en vide garantit un vide permanent et constant de la tuyauterie.

C'est essentiellement la réduction des coûts d'énergie qui a poussé l'usine à opter pour ce système. En réduisant le nombre de pompes de 28 à 10, l'usine a pu réduire sa puissance installée de 150 kW. Le contrôle basé sur la demande permet de réduire davantage les coûts énergétiques puisque chaque pompe à vide est contrôlée individuellement en fonction des besoins en temps réel d'une ligne d'emballage. « Nous ne prévoyons pas de faire fonctionner toutes nos pompes à vide à pleine puissance en même temps » déclare Lange, après trois années d'expérience avec ce système. En divisant l'alimentation en vide en deux circuits pour des vides moyens ou grossiers, il est possible de déployer des pompes Roots Panda pour encore augmenter la vitesse de pompage. Au-delà de la vitesse élevée de pompage, ces pompes à vide présentent l'avantage de pouvoir fonctionner avec une puissance de moteur relativement faible.

Le système de vide centralisé présente également l'avantage selon Lange d'être installé en dehors des locaux d'emballage et de production. Ceci permet de réaliser les opérations de maintenance sans arrêter le système, grâce à l'utilisation des deux pompes à vide de la station de pompage de secours. Ces dernières fonctionnent uniquement durant les travaux de maintenance lorsque les autres pompes sont déconnectées. Autrefois, avec l'ancien système d'alimentation en vide non centralisé, le personnel de l'usine devait réaliser la maintenance de toutes les pompes à palettes toutes les 3 000 heures de fonctionnement. Celle-ci ne pouvait donc être réalisée que lorsque les lignes d'emballage en question étaient à l'arrêt. Avec l'installation du système de vide centralisé, Mondeléz a signé un contrat de maintenance avec nous. Celui-ci stipule qu'un technicien Busch effectuera une vidange sur chaque pompe tous les six mois ainsi qu'une maintenance annuelle incluant un remplacement du filtre. De même, un modèle de remplacement disponible en 24 h en cas de défaillance d'une pompe à vide a également été prévu. « Ceci dit, à ce jour, » déclare Renald Lange, « nous n'avons relevé aucun dysfonctionnement dans notre alimentation en vide. » Une analyse préventive de l'huile usagée montre que le niveau de contrainte thermique subie par l'huile est largement inférieur à celui qui avait été prévu ce qui nous amène à envisager d'allonger les intervalles entre les vidanges. La réduction de la consommation énergétique et des travaux de maintenance a permis de réduire considérablement les coûts de fonctionnement de l'alimentation en vide. L'objectif de réduction des coûts du système de vide a donc bien été atteint.


Catégories
Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous directement ( Busch Suisse ):
+41 (0)61 845 90 90 Contactez-nous