Distillation du pétrole brut

Pour produire de l'essence, du diesel, du carburant aviation et du fioul, le pétrole brut doit d'abord être séparé en ses différents composants. Cette opération est effectuée dans les raffineries de pétrole par le processus de distillation : le pétrole brut, chauffé dans un four tubulaire à la pression atmosphérique à environ 370 °C, s'évapore. La vapeur de pétrole brut est transférée dans une colonne de distillation (ou « colonne de rectification »), dans laquelle la vapeur monte puis refroidit. Les différents hydrocarbures se condensent à des hauteurs différentes en fonction de leur point d'ébullition, ce qui permet de les récupérer séparément.

Lors des processus de distillation, la température ne dépasse pas 400 °C, autrement les composants du pétrole brut sont dénaturés (on parle de « craquage »). Toutefois, à cette température, la séparation complète est impossible, car il reste au fond de la colonne un mélange d'hydrocarbures dont le point d'ébullition est élevé, appelés résidus atmosphériques.

Ce liquide résiduel est soumis à une deuxième phase de distillation : la distillation sous vide. Sous l'effet de la pression réduite (vide primaire de 10 à 50 mbar), le point d'ébullition du mélange diminue, ce qui permet une nouvelle séparation à des températures légèrement supérieures. Ce processus permet de séparer des produits intermédiaires précieux :

gas-oil sous vide, distillats paraffineux et résidus sous vide peuvent ainsi être soumis à d'autres traitements.


Les pompes à vide à vis COBRA et les pompes à vide à anneau liquide Dolphin sont utilisées dans la distillation sous vide du pétrole brut. En fonction de l'application concernée, vous pouvez les combiner aux pompes à vide Panda Roots ou à des éjecteurs à vapeur.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Contactez-nous directement ( Busch Suisse ):
+41 (0)61 845 90 90 Contactez-nous

Standard News

Dernières nouvelles